Bien choisir ses ampoules de nos jours …

Voici un article pour vous aider à bien choisir vos ampoules en fonction des nouvelles technologies.
L’ampoule à incandescence tendant peu à peu à disparaître et dont le retrait est fortement étayé par la Commission Européenne, il est tout à fait d’usage par les temps qui courent de savoir porter un choix intéressant sur les ampoules qui remplaceront les filaments.

 

Un choix pas toujours aisé à faire !

Prenons le cas typique: votre bonne vieille ampoule à incandescence vient de rendre l’âme. S’offre à vous depuis quelques années le choix de trois technologies d’ampoules sur le marché:

  1. Les fluo-compactes
  2. Les LED
  3. Les halogènes

Chacune de ces familles possède ses avantages et inconvénients !

Ampoule éco

La lampe fluo-compacte est sur le marché depuis plus de 10 ans. Son succès vient du fait qu’elle consomme en moyenne 5 fois moins d’énergie que son homologue à incandescence ! Plus encore, sa durée de vie explose tous les records puisqu’elle est jusqu’à 10 fois supérieure.

 

Petit hic: le prix, qui est lui aussi 5 fois supérieur, pour le coup!  Son temps d’allumage également, qui a tendance à en énerver plus d’un !
Cela fait d’elle l’ampoule à économie d’énergie par excellence, bien qu’elle soit à ce jour fortement devancée par une concurrente: La LED.

 

La LED, ou la lampe à diode comme on l’appelle, est aujourd’hui la solution la moins énergivore. Elle représente près de 15% du chiffre d’affaires du rayon ampoules des magasins de bricolage et, est largement vendue à ce jour faisant beaucoup d’ombre aux autres familles d’ampoules. Son prix qui est relativement élevé, ne décourage pas pour autant ses consommateurs. Elle consomme peu et sait remplacer toute ampoule d’une habitation pour le même rendu d’éclairement.
Ainsi, acheter une lampe LED peut vous coûter cher mais cela se verra sur votre facture d’électricité. De plus, sa durée de vie dépassera toutes vos espérances …

On en vient à nos chères halogènes qui représentent la catégorie la plus vendue en 2013. Aujourd’hui, plus de la moitié des lampes vendues en France sont des ampoules halogènes. Elles sont maintenant étudiées pour offrir un avantage en terme d’économie d’énergie (contrairement au passé) et permettent d’avoir près de 20% de lumière en plus comparée à une ampoule à filament.
Elles restent néanmoins chères et très fragiles. De plus, une exposition prolongée peut-être néfaste pour la santé (pour la vue en particulier) car cette technologie émet des UV (Ultra-Violets) dans le cas où l’ampoule n’est pas équipée de verre filtrant.

 

Le choix que je fais:

Lorsque je rentre dans un magasin de bricolage, en vue d’acheter des ampoules, je reste pas mal de temps dans le rayon ampoules. Pourquoi ?

Parmi les 3 technologies précédemment détaillées, la LED reste le meilleur compromis à mon sens. Je trouve qu’il ne faut pas lésiner sur le prix d’une ampoule et accepter de dépenser quelques euros de plus. La LED a tout pour satisfaire malgré l’aspect financier.
ampoule à leds

En revanche, j’aime répartir les différentes familles d’ampoules selon l’endroit de la maison. Les pièces fréquentées comme la salle à manger ou la cuisine se verront dotées d’un système d’éclairage garni de LED et d’halogènes.

A l’inverse, les WC, le garage, ou encore la buanderie pourront être équipées de fluo-compactes. Leur temps d’allumage progressif convient tout à fait pour l’usage de ces locaux.

Dans les couloirs, jusque dans la salle de bains, j’opterais plutôt pour la LED.

Enfin, je garde pour l’éclairage extérieur un projecteur halogène (éclairage d’une allée sur détection de présence), qui demeure la solution la plus efficace.


Et vous,

Etes-vous d’accord avec mon choix ?
Quelles ampoules en particulier préfèreriez-vous utiliser à la maison ?

 

Taggé , , , , , , , .Mettre en favori le Permaliens.

9 réponses à Bien choisir ses ampoules de nos jours …

  1. HelltrasheR dit :

    Quelles ampoules de ces familles sont gradables ? (en tension / en intensité). Même les grossistes en matériel électriques s’arrachent les cheveux pour déterminer l’association ampoules / gradateurs…

    • Arnaud dit :

      Bonsoir,
      les ampoules inscandescentes (que l’on trouve encore) sont celles qui sont le plus adapté à la gradation.
      Parmi les autres, on peut tout à fait équiper d’un variateur les ampoules halogènes. Là où les choses se compliquent et à juste titre, c’est au niveau des fluo-compactes et des LED qui ne sont pas toutes compatibles (risque de détériorer sévèrement l’ampoule). Néanmoins, certaines ampoules de ces deux dernières familles sont « gradables » (indication sur l’emballage) à condition de bien les choisir… mais ça existe ! Faut juste mettre deux fois le prix !
      Bien à toi,

  2. Candela dit :

    Je trouve que le grand absent de cet article est le tube fluorescent. Pas pour le salon, bien sûr, mais pour les pièces de service il offre un flux très important, une durée de vie longue et (avec ballast électronique) un « temps de démarrage » moins perceptible que les LBC.
    Et on n’a pas à remplacer le ballast en même temps que le tube.
    Dernier avantage: l’IRC et la variété des teintes. Sur ce point, le bon vieux fluo est bien supérieur à toutes les lampes « low cost », et un peu meilleur que celles des fabricants de premier plan.
    A mon grand étonnement, j’ai trouvé pour mon garage des luminaires étanches, en GSB à un prix très raisonnable et qui me donnent toute satisfaction.
    Et pour le cellier, la buanderie, des réglettes de grande marque, fines et esthétiques avec pour seul inconvénient un temps d’amorçage d’ 1,5 s.

  3. Ludo dit :

    Salut,
    Pour ma part, je préfère les lampes halogenes pour les pièces où je suis de passage (WC, escalier etc…), car il est désagréable d’avoir pour ces pièces des fluo compactes qui mettent du temps à chauffer et qui n’ont pas atteint leur rendu maximum avant qu’on les éteigne !

    Je réserve les fluo compacte pour les pièces qui restent allumées longtemps, mais je les remplace au fur et à mesure par des LED.

    Ma salle de bain est équipée de deux TUBES A LED de 120 cm / 18W (absents aussi dans cet article), en éclairage indirect. J’y vois comme en plein jour, avec une conso égale à un seul tube fluo de la même taille et avec un éclairage instantané.
    Pour l’extérieur, ma terrasse est aussi éclairée d’un seul tube à LED de 120 cm / 18W. Rien à voir avec un tube fluo qui mettra du temps à s’éclairer en extérieur et qui jaunira le luminaire.

    Le spot halogène de la descente du garage a été remplacé par un spot à LED de 10W.

    Dans la buanderie et le garage, 3 tubes à LED au total pour le même rendu que 6 tubes fluo à l’origine ! Le tout en éclairage automatique temporisé.

    Au final, l’intégralité de mes lampes halogène sera prochainement remplacée par des lampes à LED.

    A+
    Ludo

    • Arnaud dit :

      Bonjour,
      Très bons choix que voilà ! Le seul hic, c’est que la technologie LED coûte encore très cher… Quand on peut panacher les différentes technologies suivant l’endroit où on les installe, cela permet encore de faire quelques économies dès les premiers achats.
      Cdt,

  4. PierreCourant dit :

    Moi perso j´ai un drôle de mélange chez moi. Dans la cave, j´allume avec une lampe fluorescente et dans la hall avec les halogènes. J´ai encore quelques vieilles lampes à incandescence et même si je suis un peu nostalgique, je m´en débarasse peu à peu piur des solutions LED plus économiques. C´est vrai que le prix toujours un peu trop élevé m´empêche de le faire tout d´un coup.

  5. Marc dit :

    Rien de mieux que les bonnes vieilles ampoules incandescentes, elles consomment plus que les Led mais en termes de qualité d’éclairage, elles sont de loin meilleurs que ce qui se fait en ampoule Led, en tous cas pour le moment.

  6. Candela dit :

    il y a un point qui n’a pas été évoque: la qualité de la lumière:
    Deux critères importants:
    1-L’indice de rendu des couleurs (de 60 à 100 en pratique).
    -halogène 100 la perfection, grâce à un « spectre continu »
    -tubes fluos actuellement de 80 à 95 avec un très grand choix
    -LBC (ou LFC, Fluocompactes) jamais plus de 85
    -Led le problème est la grande dispersion des performances qui nécessite un « tri » en fin de fabrication. c’est pourquoi tous les fabricants indiquent « >80″. Les marques »premium » sont souvent de qualité, pour les autres c’est un peu au hasard, avec des différences sensibles d’un lot à l’autre. Les luminaire « à led intégrées » (non remplaçables) offrent souvent une bonne qualité de lumière, comparable aux bons tubes fluos.
    Le test: mettez vos mais en pleine lumière, sous la source. si elles ont une couleur agréable, c’est bon. Si elles sont pâles, verdâtres, ou que vos veines soient très apparentes…ce n’est pas bon. Comparez avec la lumire d’un halogène, ou du jour. Avec l’habitude, on voit vite la différence.
    2-la température de couleur
    -halogènes 230v 2800+K, voire 3000 pour certains spots MR16 ou tubes de forte puissance
    -halogènes 12v 3000 à 3200, jusqu’à 4000 avec les MR16 professionnelles (boutiques)
    -tubes Fluos: infinie variété, de 2700 à plus de 8000°K
    On trouve souvent warm white (2700) blanc soleil ou soft white( 3000-3500), cool white(4000) Lumière du jour (6000-6500) et des variantes spécifiques pour plantes, aquariums, magasins de tissus et décoration (IRC 95, 5000°k)
    -LBC très généralement 2700°K, on trouve du 4000, du 6500 et parfois du 2500
    -Led on trouve la même dispersion que pour l’IRC, pour les mêmes raisons. Les Led annoncées 3000°K peuvent être à 2900, ou à 3500, ce qui est fâcheux quant on en a 5 sur un lustre , achetées à des dates différentes!
    Généralement: 2700 ou 3000, 4000, 5000, 6000-6500.
    Les couleurs chaudes doivent être associées aux faibles éclairements, les très froides (6000-6500) doivent être réservées aux endroits très fortement éclairés (>800lux) pour être agréables.
    Personnellement, je trouve aberrant de vendre des ampoules 2700°K (et même 2500 parfois) « crachant » plus de 1000 lumens….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.