Circuits électriques: quel mode de pose choisir ?

L’installation des circuits électriques se réalise suivant divers modes de pose. Ces derniers définissent la façon dont seront acheminés les différents conducteurs jusqu’à leur point d’utilisation.
Selon l’esthétique, le coût ou la durée des travaux recherchés, plusieurs modes de pose peuvent se décliner.

 

Le montage encastré

C’est de loin la solution la plus esthétique mais elle nécessite la réalisation de saignées dans les murs pouvant occasionner des travaux importants. Les circuits sont invisibles, seuls l’appareillage électrique est apparent.

Concernant le coût de réalisation, il peut être élevé suivant la nature du support dans lequel on doit effectuer la saignée. Votre artisan électricien ne vous facturera pas les mêmes prestations selon que le mur est en placoplatre ou en béton.

En effet, il ne s’agira pas que d’électricité dans l’histoire, mais de travaux liés à la maçonnerie (tranchées, rebouchage, finition etc).

   prise electrique
Quand la saignée sera réalisée, il conviendra de faire cheminer les conducteurs dans une gaine électrique (type ICTA), qui sert à renforcer la protection mécanique de ces derniers. On l’utilise surtout pour l’encastrement dans les murs tels pierre, béton, carreaux de plâtre, moellon, parpaing ou brique creuse…

 

 

Le montage apparent

Cette solution est souvent adoptée en rénovation, par souci de coût. Elle est simple de mise en oeuvre et consiste à placer les conducteurs électriques dans des conduits profilés tels goulottes, moulures ou plinthes. On peut aussi réaliser, pour certains locaux annexes (garages, buanderies) ou à l’extérieur, la pose de tube IRL.

Le coût de réalisation est moindre puisque moins esthétique que le mode de pose enencastré. Les appareillages seront des modèles dits « en saillie » et seront fixés contre les conduits. Circuits electriques mode de pose

Si la pose est bien effectuée, cette solution peut-être tout à fait acceptable car elle sait se faire oublier. Elle garantit également une souplesse en terme de confort puisque l’on peut rajouter aisément des circuits additionnels en empruntant les mêmes conduits.

 

Le montage mixte

Il combine les deux montages précédents et permet de réaliser un compromis en terme d’esthétique et de coût.

Les circuits électriques sont apparents (sous goulottes par exemple) mais l’appareillage est encastré. La mise en oeuvre est donc moins fastidieuse et moins lourde en terme de travaux. Seuls les encastrements des prises de courant ou interrupteurs seront effectués et peuvent néanmoins occasionner une reprise de finition.

Cette solution peut être envisagée dans le cas d’une rénovation partielle ou totale lorsque le budget le permet. Si vous achetez un appartement ou une maison et que vous projetez de refaire l’installation électrique en plus de la décoration, ce choix peut être intéressant.

 

Votre avis m’intéresse,

Quel choix feriez-vous quant à ces différents modes de pose lors d’une rénovation ?
Avez-vous déjà effectué l’une de ces solutions ? Si oui, quels problèmes avez-vous rencontrés lors de l’installation ?

Taggé , , , , , , , .Mettre en favori le Permaliens.

8 réponses à Circuits électriques: quel mode de pose choisir ?

  1. HelltrasheR dit :

    Bon petit sujet. Tu aurais pu aussi indiquer, entre autres, les installations aériennes en chemin de câbles métalliques qu’on voit en industrie, dans les entrepôts…

    Pour moi, en domestique tout doit être encastré, rien de plus inesthétique qu’une goulotte, une plinthe ou pire, un protège-câbles au sol (et pourtant, c’est ce que je vends ! et ça se vend très bien !) Ces solutions restent adaptées pour des collectivités ou des bureaux.

    Chez moi, je veux qu’on ne voit aucun câble, aucune gaine, rien. Par contre le problème auquel je me suis heurté (et me heurte encore) c’est que tout le projet électrique doit être pensé avant la moindre maçonnerie. Ce qui m’a valu de la part d’un agent EDF : « Je n’ai jamais vu ça. Mais pourquoi donc commencez-vous par remplacer votre compteur, installez-vous le tableau, alors que les murs s’effondrent, la toiture tombe et que vous n’avez même pas de dalle ?! » Bah parce que percer un mur maçonné de pierres de 60cm d’épaisseur (pierres apparentes intérieures) ou casser la dalle avec le carrelage parce que j’ai oublié de passer une gaine, ça risque d’être difficile… Et des gaines, entre l’élec, la téléphonie, les liaisons HiFi (oui, on ne verra vraiment AUCUN câble chez moi), les alarmes, la commande d’aspiration centralisée… ça en fait ! Heureusement que je n’ai pas de domotique !
    Et parfois j’ai du déroger à certaines normes… comme passer une PC + eclairage / commande extracteur d’air dans le même câble en 5G2.5 dans l’épaisseur du BA13… ou passer les fils d’éclairage dans une saignée faite dans une poutre, sans gaine.
    Rénovation oblige, il arrive qu’on ne puisse pas faire autrement.

    • Arnaud dit :

      Merci pour ce commentaire.
      Cet article est surtout dédié aux installations domestiques. Il est rare d’installer des chemins de câbles dans une habitation, quoique…On aura tout vu de nos jours !
      En effet, cela reste une solution retenue dans les locaux soumis au code du travail ou bien ERP puisqu’un nombre important de circuits peut apparaître. Pour cacher de tels cheminements, il est d’usage d’avoir recours aux faux-plafond, staff, BA13, ou gaine technique, notamment dans les bureaux.

      En habitation et surtout en rénovation, il n’est pas toujours aisé d’encastrer des canalisations électriques. Quand c’est bien fait, les solutions actuelles en conduits profilés sont bluffantes d’un point de vue esthétique.

      Pour ce qui est de l’utilisation d’un câble 5G2,5mm² pouvant servir à plusieurs circuits distincts, la norme NF C15-100 dans sa grande sagesse, prévoit tout à fait cette option à condition que la protection contre les surintensités soit de mise et que le repérage soit bien établi (afin d’éviter les méprises); elle précise que « des conducteurs appartenant à des circuits différents peuvent emprunter le même câble multiconducteur, tant que ces derniers sont isolés pour la tension assignée présente la plus élevée… »

      Par contre, pour le passage de fils sans gaine dans une poutre, et si ces derniers véhiculent du 230V, une protection mécanique serait à prévoir …

  2. Sebastien Verdiere dit :

    Bonjour , avec la norme nf15-100
    Peut-on commencer un circuit sous goulotte et ensuite continuer dans le plafond dans de la gaine ?
    Merci d’avance
    Sebastien

  3. Matthieu dit :

    Bonjour,

    Merci pour ce sujet très intéressant.
    Nous venons de faire l’acquisition d’une maison et nous nous projettons dans les travaux de rénovation.
    Un question se pose, devons nous passer obligatoirement pas un électricien pour réaliser notre rénovation?
    Merci

    • Arnaud dit :

      Bonjour,
      Non, il n’est pas nécessaire de faire appel à un électricien « professionnel », j’entends.
      Quelqu’un qui a des connaissances en électricité domestique et bon bricoleur peut réaliser le travail.
      Toutefois, gardez à l’esprit que l’électricité tue. Si vous n’en avez pas les connaissances, le mieux étant de faire appel à un pro.
      Cdt,

  4. Paul dit :

    Perso, j’utilise le montage « métro » (câbles sous IRL, sans coudes)pour toutes les pièces « de service »: cave, garage, atelier, buanderie. Cela permet des installations simples, plus esthétiques que les goulottes qui sont souvent mal posées dans ces locaux.
    Et surtout, je ne peins pas ces éléments, et surtout pas les boîtes de dérivations (comme le précédent propriétaire de ma maison!). Si je veux améliorer l’esthétique, je mets du blanc.
    Franchement, je préfère dans ces pièces une installation « rustique » mais bien nette aux autres solutions. A la rigueur, on peut aussi encastrer simplement les inters et PC

  5. ilyes dit :

    Bonjour,

    Quel est-il​ des gaines passées au sol? Je fais une rénovation dans mon appartement, je refais tout le sol ( j’ai enlevé une couche de sable qui était déposée sur le béton, je remets une chappe de béton léger) l’électricien me propose de passer les gaines dans cette chappe. Vous en pensez quoi sachant que j’avais une préférence pour les saignées aux murs mais les murs font 7cm de large (2 placo plâtre qui prennent en sandwich des briques à un seul trou de 4cm)
    Merci!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.