Electricité dans la salle de bains, que dit la norme ?

L’électricité dans la salle de bains doit répondre à des exigences très strictes. C’est le local de la maison qui présente le plus de risques.

(Cet article énonce uniquement les cas génériques extraits de la norme NF C15-100 et ne reprend pas les spécificités et cas particuliers)

Les volumes

Il existe 4 volumes qui ont été établis par les normalisateurs et qui définissent les différents emplacements à l’intérieur d’une salle de bains en fonction des risques électriques. Le matériel, l’appareillage et les canalisations électriques doivent être choisis et installés suivant des règles spécifiques. Dans les grandes lignes et hors spécificités, voici le détail géométrique de ces volumes:

  • Le volume 0: c’est le volume situé à l’intérieur d’une baignoire ou d’un receveur de douche (limité à sa contenance).
  • Le volume 1: dans le cas d’une baignoire (ou douche avec receveur), ce volume est défini par:
    • un plan vertical délimité par les bords de la baignoire ou du receveur.
    • Par un plan horizontal de 2,25 m en partant du fond de la baignoire ou du receveur.
  • Le volume 2: il est délimité par une surface verticale extérieure au volume 1 et une surface parallèle à celle-ci et distante de 0,60 m. Sur le plan horizontal, ce volume tient une limite identique à celle du volume 1, la limite basse étant celle du sol fini.
  • Le volume caché: il correspond au volume accessible situé sous la baignoire ou la douche.

SdB

Tout ce qui n’est pas défini comme volume 0, 1, 2 et caché, mais qui se trouve dans le local se trouve « hors volume ».

L’appareillage et le matériel électrique

Aucun appareillage ni matériel électrique ne doivent être installés dans le volume 0: c’est interdit (sauf cas particuliers propres aux appareils prévus pour être utilisés dans une baignoire).

Dans les volumes 1 et 2, on pourra installer des dispositifs de commande (interrupteurs) alimentés sous une Très Basse Tension de Sécurité (12V alternatif par exemple) mais la source de sécurité devra être installée en dehors des volumes 0, 1, 2 et volume caché.

Dans le volume 2, un socle de prise de courant est autorisé à condition qu’il soit alimenté par un transformateur de séparation de puissance comprise entre 20 et 50VA (ex: prise rasoir), ce dernier devra être conforme à la NF EN61558-2-5.
Socles DCL (dispositif pour connexion lumineuse) et matériels d’utilisation (hors chauffe-eau) sont autorisés à condition d’être de la classe II et protégés par dispositif différentiel haute sensibilité (30mA).

Enfin, dans le volume caché, aucun appareillage n’est autorisé mais des matériels d’utilisation peuvent y être installés à condition d’être alimentés sous une Très Basse Tension de Sécurité (la source devra rester à l’extérieur des volumes 0,1,2 et caché).Electricité salle de bains

Les câbles

Dans le volume 0, aucune canalisation électrique n’est admise, sauf si cette dernière est alimentée en Très Basse Tension de Sécurité (12V alternatif par exemple).

Dans les volumes 1 et 2, les canalisations sont strictement limitées aux matériels qu’elles alimentent, ces derniers étant situés dans ces volumes. Les canalisations électriques doivent être de la classe II.

Dans le volume caché, les canalisations électriques seront de la classe II également et elles peuvent y transiter.

Les indices de protection

Les indices de protection des matériels électriques devront être les suivants:

  • Volume 0: IPX7
  • Volume 1: IPX4 (ou IPX5 si ce volume est soumis à des jets de nettoyage)
  • Volume 2: IPX4 (ou IPX5 si ce volume est soumis à des jets de nettoyage)
  • Volume caché: IPX4

 

Si cet article vous a plu, laissez un petit commentaire !

Taggé , , , , , , , , , , , , , .Mettre en favori le Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.