L’habilitation électrique, qu’est ce que c’est ?

L’habilitation électrique est obligatoire pour tous les travailleurs qui effectuent des opérations sur les ouvrages électriques ou dans leur voisinage.

Ses règles techniques sont stipulées dans la norme NF C18-510. Voici quelques lignes sur les principes de base de l’habilitation électrique afin que chaque acteur du travail (employeur, salariés …) en sache davantage sur leurs droits et obligations.

 

Qu’est ce que l’habilitation électrique ?

C’est la reconnaissance par son employeur de la capacité d’une personne à effectuer en toute sécurité , vis à vis du risque électrique, les tâches qui lui sont confiées.

Elle concerne toutes les opérations d’ordre électrique (électricien, électro-mécanicien, électronicien …) et d‘ordre non électrique (peintre, plombier, menuisier …)
En effet, les opérations d’ordre non électrique peuvent présenter des dangers liés aux parties sous tensions présentes dans le voisinage (exemple d’un élagueur devant travailler à proximité d’une ligne électrique aérienne …).

Elle est formalisée par un titre d’habilitation remis et signé par l’employeur et contre-signé par le salarié. Néanmoins, elle n’autorise pas, à elle seule, une personne à effectuer de son propre chef une opération pour laquelle elle est habilitée: il faudra qu’elle ait reçu une autorisation de travail et qu’elle soit désignée par son employeur.

habilitations electriques

Que dit cette norme ?

La norme NF C18-510 a vu le jour en janvier 2012 et remplace le feu recueil UTE C18-510 de 1988. Elle régit les prescriptions en matière de sécurité électrique au travers de différentes règles et dispositions applicables à tels ou tels types de tâche.

Elle définit également différents symboles d’habilitation suivant le domaine de tension dans lequel l’habilité opère (Basse ou Haute Tension) ainsi que son niveau d’autonomie grâce à des caractères alphanumériques dans le cadre de travaux (ex: B0, B1V, B2 ou H1, H2V etc …).

Elle a été repensée en incluant de nouveaux symboles permettant ,entre autre, au personnel non électricien d’effectuer des tâches élémentaires en électricité, à condition d’avoir suivi une formation initiale (durée variable selon le niveau d’habilitation visé).

Le choix des symboles est à définir en tenant compte des activités confiées au travailleur, de l’environnement électrique dans lequel il va opérer et de sa qualification professionnelle. (il est évident que l’on ne va pas demander à un peintre d’aller dépanner une machine-outil …)

 

Délivrance et formation

L’article R.4544-9 du code du travail rend obligatoire l’habilitation des travailleurs qui opèrent sur des ouvrages électriques ou dans leur voisinage. C’est l’employeur qui habilite, car ce dernier a autorité sur le travailleur.

Il doit également s’assurer que son personnel possède les compétences requises pour effectuer le travail et savoir quelle habilitation électrique lui soumettre. En effet, les tâches effectuées par le titulaire devront respecter scrupuleusement les dispositions de la norme NF C18-510.

L’organisme de formation, quant à lui, est responsable de la qualité de la formation dispensée. Le stage doit comprendre une partie théorique et pratique, le but étant de faire acquérir au stagiaire une autonomie dans l’accomplissement de son travail en toute sécurité et surtout lui apporter une sensibilisation au risque électrique.

Le formateur donnera un avis favorable ou défavorable au stagiaire à l’issue de la formation suivant les résultats des tests finaux; ce qui conditionnera l’employeur à habiliter ou non cette personne.

De plus, l’employeur doit s’assurer que son personnel a toujours les compétences et les aptitudes adéquates pour réaliser en toute sécurité les tâches qui lui sont fixées. C’est pourquoi il est recommandé de faire passer un recyclage au personnel habilité tous les 3 ans.

Le recyclage devra être réalisé par un organisme de formation mais la durée du stage sera moins importante que celle du stage de formation initiale. Il s’agira surtout de réaliser une piqûre de rappel concernant le risque électrique et des tâches couvertes par le titre d’habilitation du recyclé.

 

 

 

Taggé , , , , , , , , , , , .Mettre en favori le Permaliens.

4 réponses à L’habilitation électrique, qu’est ce que c’est ?

  1. dormignies dit :

    sommes nous d etre obliger de refaire un recyclage d habilité électrique ho bo

    • Arnaud dit :

      Bonjour,
      Oui, tout à fait! Tout dépend des tâches confiées au personnel habilité, toutefois. Mais le recyclage est obligatoire quel que soit le niveau d’habilitation.
      Cdt,

  2. CORONADO dit :

    Bonjour,
    Que dois posséder un chef de cuisine d’un restaurant collectif comme habilitation pour réarmer un disjoncteur
    Cordialement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *