Les 4 grandeurs électriques à connaître

Afin de bien comprendre les notions élémentaires de l’électricité, je vous expose dans cet article les 4 principales grandeurs à connaître.
Il est souvent fait l’analogie avec l’eau pour comprendre certaines grandeurs qualifiées d’ « abstraites » pour le néophyte. 

 

La tension

On peut comparer la tension à ce qu’on appelle la hauteur d’une chute d’eau.

Plus précisément, ce qui va caractériser la hauteur, c’est la différence de niveau entre un point A et un point B.
Plus la différence entre ces deux derniers points sera importante, plus la hauteur sera élevée. On imagine donc qu’une chute d’eau ayant une certaine hauteur délivrera une certaine pression au point le plus bas.
Pour revenir à notre chère électricité, la « pression » précédemment citée peut être rapportée à la tension.
En d’autres termes, la tension va correspondre à la force avec laquelle le courant électrique sera envoyé dans un circuit.

La tension est également appelée la « différence de potentiel » car on observe aux bornes d’un générateur une différence du nombre de charges entre les deux pôles.

La tension est exprimée en VOLTS (V).

Ex: On mesure 230V aux bornes d’une prise de courant ou alors 12V aux bornes d’une batterie de voiture. 

 

Le courant

Le courant pourrait correspondre au débit de l’eau. Plus le débit va être important, plus grande devra être la dimension des tuyaux qui transporteront le fluide.

En réalité, le courant électrique correspond au déplacement des électrons avec un certain débit, et les câbles électriques seront dimensionnés en fonction de ce paramètre.
Il est à noter qu’une intensité de courant trop importante dans un conducteur peut conduire à sa destruction et provoquer un incendie.

C’est pour cela qu’il existe des dispositifs de protection (comme les disjoncteurs, les fusibles, les relais thermiques etc…) afin de protéger les installations contre ce phénomène.

Le courant (ou l’intensité) est exprimé en AMPERES (A).

 

La résistance 

Une résistance est un matériau qui s’oppose au passage du courant. Plus la résistance sera élevée, et moindre sera le courant qui la traversera.
Elle permet aussi à l’énergie électrique de se transformer en énergie calorifique, car sous l’action du passage du courant, elle va produire de la chaleur.

Il existe une relation très connue sous le nom de la LOI D’OHM (U=R.I) qui démontre que la tension dans un circuit est égale au produit de sa résistance et du courant qui le traverse. Cette loi ne s’applique qu’aux résistances pures et n’est pas utilisable pour un moteur électrique ou un circuit comportant des condensateurs.

Elle est exprimée en OHMS (Ω).

 

La puissance

En courant continu, la puissance est le produit de la tension et de l’intensité. Elle représente l’énergie absorbée par un circuit ou par un appareil électrique et ce, par unité de temps.
Elle est exprimée en WATTS (W) mais peut être aussi exprimée en VOLTS-AMPERES (VA). Cette dernière est la puissance apparente, servant principalement à dimensionner une installation.
Un paramètre non négligeable peut venir perturber le calcul de cette grandeur en courant alternatif: c’est le facteur de puissance (ou cosφ).

On verra plus tard que ce petit facteur peut modifier le résultat suivant que l’on branche un récepteur inductif ou capacitif dans un circuit. Cette notion importante fera l’objet d’un autre article prochainement.

Donnez votre avis sur cet article !

Taggé , , , , , , .Mettre en favori le Permaliens.

9 réponses à Les 4 grandeurs électriques à connaître

  1. Aloux dit :

    Bonjour !
    C’est vraiment intéressant que vous fassiez un blog sur ce domaine… Pourrez-vous aider des néophytes comme moi…? Pensez-vous que les gens qui n’y connaissent rien peuvent apprendre à se débrouiller pour la vie de tous les jours ? Ce qui serait top, aussi, ce serait un article du style « Comment détecter que l’électricien devant vous est un charlatan » ! 🙂

    • Arnaud dit :

      Merci Aloux pour ton commentaire.
      Pour répondre à ta première question: je pense que la personne qui n’y connait rien ne peut pas se débrouiller seule. En effet, l’électricité nécessite quelques règles à savoir afin de pouvoir la manipuler en toute sécurité.
      Bien des personnes en ont peur, et ce sont justement celles qui n’y connaissent rien, et … c’est tant mieux. Au moins, elles n’y touchent pas aussi facilement.
      A l’inverse, ce qui fait froid dans le dos, c’est le nombre incalculable d’électriciens qui, sous prétexte de connaître le sujet, se permettent de mettre leur vie en danger et celles des autres (je pense notamment aux travaux sous tension non justifiés).

      Ton idée d’article est très bonne: je la garde sous le coude, promis ! Merci en tous cas !

      Cordialement,

  2. Alilovsky dit :

    Bonjour,

    Pourriez-vous me dire comment est déterminé le PDL.

    Salutations

    • Arnaud dit :

      Bonsoir,

      Voulez-vous dire le Point de Livraison ? Si c’est le cas, il diffère suivant le type de branchement de votre installation électrique en basse tension (branchement à puissance surveillée ou limitée). J’attends donc vos précisions.

      Cordialement,

  3. kalidou dit :

    Je suis très intéressé par vos différents commentaires M. Arnaud, qui m’incitent d’ailleurs à penser que le secret dont j’ai besoin pour me sentir mieux dans ce métier tant aimer finira par jallir de vos conseils.

  4. Titi86 dit :

    Merci, très instructif et très précis.

  5. elie kabeya dit :

    merci

  6. elise dit :

    Pour un dipôle inséré dans un circuit , à quoi correspond donc cette grandeur ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.