Le nouveau compteur « Linky », pour ou contre ?

La plupart des gens qui suivent de près les actualités en terme d’énergie ont entendu parler de ce nouveau compteur intelligent qui remplacera à court terme nos bons vieux compteurs d’énergie électroniques ou à disques. ERDF va déployer la mise en place du dispositif Linky entre 2014 et 2020 qui proposera à tous les abonnés une facturation « réelle » de ce qu’ils consomment, ce qui a pour but de pouvoir mieux maîtriser les dépenses énergétiques… Pour ou contre ?

 

Un sujet controversé

A l’heure où les sujets sur les économies d’énergie battent leur plein, comment ne pas parler de ce nouveau dispositif censé nous faire consommer mieux. Mieux, c’est une chose, moins en est une autre …

L’installation généralisée de ces nouveaux appareils fait jaser les associations de consommateurs qui ont peur de souffrir des conséquences financières de ce déploiement.
Le coût de mise en place serait de quelques milliards d’euros puisque ce compteur équipera près de 30 millions de foyers français; une somme qui serait soit-disant nettement prise en charge par la filiale d’EDF.

En effet, Linky a pour mission de faciliter la transmission des données électroniques via internet et surtout de pouvoir garantir une facturation à l’image de la consommation. En clair, fini les estimations ! L’utilisateur pourrait mettre en oeuvre des pratiques d’économie d’énergie grâce à la surveillance quasi-instantanée de sa consommation et demander des interventions à distance (changement de puissance etc …)

Cependant, la moitié des logements équipés ne saurait avoir accès directement à ce cher boitier puisque ce dernier est bien souvent installé en limite de propriété ou dans les parties communes de certains immeubles … la lecture des données devient alors un véritable parcours du combattant pour l’abonné concerné.

De plus, même si le compteur est directement accessible, Linky manquerait potentiellement de détail sur certaines fonctionnalités afin d’orienter les gens sur un choix d’option tarifaire adapté à leur consommation. Il ne permettrait pas d’inciter les gens qui veulent faire des économies à modifier leur mode de consommation, suite à un manque de renseignement direct et aisé pour le faire.

Bien que la technologie de l’appareil permettrait de suivre de près la consommation à l’heure près, les associations redoutent que cette fonctionnalité ne soit optionnelle et donc payante pour ceux qui la désire. Au final, l’utilité d’un tel compteur serait à revoir si les fonctions de base n’apportent pas grand chose de plus par rapport à l’ancienne génération.

Linky

 

Internet ou la transmission sécurisée des données numériques

Le plus de Linky, comme évoqué plus haut, serait également de pouvoir suivre sa propre consommation sur internet. ERDF propose un espace client spécialement dédié aux nouveaux abonnés depuis lequel bon nombre d’informations serait consultable (consommation en euros, en Kwh, ou encore en CO2 …).

A l’heure où l’on pense que tout le monde a accès à internet de nos jours, il reste avec évidence une partie de la population qui ne peut s’offrir ce luxe. Or la plateforme numérique et tous les services qu’elle propose doit pouvoir être consultable si l’on veut jouir à 100% des bienfaits du nouvel appareil. C’est justement cette catégorie de français qui veulent à tout prix pouvoir réaliser des économies sur leur consommation … Paramètre discriminant, encore une fois …

Autre source de débat, le respect de la vie privée.
Ce compteur permettrait de faire connaître vos moindres faits et gestes quotidiens liés à votre consommation. Il serait tout a fait aisé de savoir à quelle heure vous vous levez, à quelle heure vous êtes sous la douche et … en déduire à quelle heure vous partez travailler.
Un cyptage des données est normalement mis en place par ERDF afin de prévenir des attaques malveillantes pouvant nuire au respect de la vie privée.

Et surtout, questions fatidiques liées à ce sujet: Avons-nous le choix ? Pouvons-nous rejeter cette mise en place systématique à venir dans nos logements ?

 

Où en est-on ?

80 % des logements français devront être équipés du nouveau compteur d’ici 2020. ERDF va donc créer plus de 10 000 emplois afin de déployer l’installation sur près de 5 années.

Malgré ces bonnes nouvelles, un long conflit a opposé ERDF aux collectivités locales (propriétaires des réseaux de distribution et des compteurs d’énergie) au sujet de la propriété des compteurs Linky. Le gouvernement Sarkozy avait donc statué que la pose de tels appareils serait gratuite (car totalement prise en charge par ERDF) mais que ces derniers seraient la propriété de la filiale … le temps de leur investissement …

Au jour d’aujourd’hui, la pose serait toujours gratuite (enfin, dans le principe …) mais la propriété de ces appareils reviendraient de droit aux collectivités territoriales: fruit d’un combat acharné. Néanmoins, les collectivités restent dubitatives estimant que la pose nationale serait estimée à 8 milliard d’euros contre 4,5 initialement annoncés.

ERDF affirme que l’investissement d’une telle opération serait totalement amorti sur 20 ans par les gains de productivité réalisés grâce à ce système intelligent. En effet, la plupart des opérations techniques se feraient à distance, ce qui aurait pour but de supprimer les interventions et déplacements des agents chez les clients.

Pourtant plusieurs spécialistes du secteur affirment que « quels que soient ces gains, un système de répercussion des coûts serait à craindre tôt ou tard … »

A suivre …

Taggé , , , , , , , , , .Mettre en favori le Permaliens.

14 réponses à Le nouveau compteur « Linky », pour ou contre ?

  1. gilardeau dit :

    au sujet du compteur LINKY ,ils ne vous ont pas tout dit ,
    avantage conso a l instant T
    augmentation ou diminution de l’ampérage ,
    mise en service à distance
    résiliation à distance.
    en cas de panne, meilleure détection du problème;
    Inconvénient:
    celui qui voudra savoir si vous ètes chez vous, pourra pirater peut être les données et savoir à quelle heure la maison revit ,vous arrivez lumière, cuisine etc… la conso augmente,
    les coupures impayées, une erreur et hop ils coupent le courant à distance (problème d’adresse payeur ou erreur de point de livraison ou vous habitez pas sur les lieux, le courrier ne vous est jamais parvenu etc,etc … (adieux les surgelés au frigidaire).
    Cerise sur le gâteau:
    en cas de délestage des lignes HTA , comme il y a quelques années sur PACA,
    ils délesteront les lignes secondaires et c’est les petits clients qui trinqueront, un poste HTB/HTA arbore 90 départs HTA /BT, si il faut délester 30 départs qui comprennent 30 postes HTA/BT, à petite importance hop ,car en cas de gros froid c’est récurrent, ils appuient sur un bouton et ouvrent les départs concernés, faut que le progrès se fasse.
    PACA ne sera plus délesté,lol.

  2. geobioapis dit :

    Bonsoir,
    Ce qui n’est pas évoqué dans votre article, ce sont les ondes électromagnétiques diffusées par cet appareil. Tant qu’en France on ne pensera que seul l’effet thermique de l’électromagnétisme est néfaste personne ne sera au « courant » de l’effet dévastateur sur la santé des êtres vivants.

    • Arnaud dit :

      Bonsoir,
      Pour cela, si l’on va dans votre sens, il faudrait également bannir les téléphones portables (GSM: plusieurs Mhz) et les routeurs wi-fi qui nous environnent en permanence…
      Si l’on commence à faire la chasse aux appareils générant des ondes électromagnétiques, il faudrait presque retourner vivre dans les cavernes.

  3. Paul dit :

    Tout à fait d’accord avec toi Arnaud.
    Plus généralement, on dit beaucoup de bêtises sur Linky.
    On oublie de dire que la généralisation de ces compteurs fait suite à une imposition de l’UE.
    Je ne vais pas refaire toute l’histoire, mais simplement souligner les points restés obscurs:
    -Il n’est pas possible de refuser l’installation; cependant je ne vois pas ErDF prendre les grands moyens pour contraindre les réfractaires. Je pense donc qu’à terme on leur facturera des frais de relevé « manuel » et que l’abonnement sera résilié en cas de refus suite à panne de l’ancien compteur(les anciens matériels n’étant plus disponibles).
    -quand on regarde ce qui est disponible en sortie téléinfo, on constate qu’il y a une mesure de charge en A avec exactement le même calcul qu’actuellement (Iref=Sref/200) ET une mesure en kVA. La seule inconnue est de savoir laquelle est utilisée pour le déclenchement en surcharge, et avec quelle loi (constante de temps). Les disjoncteurs étaient très tolérants….

  4. Cxw dit :

    @Arnaud
    Mais bien sûr …
    Comme si les téléphones gsm et le wifi existaient depuis toujours ..
    Il y a pas quelques années seulement les téléphones gsm et le wifi n’existaient pas et on n’était pas retourné dans les cavernes pour autant …
    Tout comme l’a été l’amiante, les ondes électromagnétiques sont une bombe à retardement … Mais bon, pourquoi se priver d’un matériau anti-feu comme l’amiante, autant retourner dans les cavernes non ? L’association entre des tumeurs et les ondes électromagnétiques ne fait aucun doute pour l’OMS. C’est un réel problème sanitaire alors inutile d’en rajouter d’autres tel qu’un compteur Linky à son domicile, surtout en présence d’enfants ou de femmes enceintes. Libre à toi de t’exposer si tu en as envie mais ce n’est pas le cas de tout le monde … Sans être hypersensible à ces ondes, je n’ai pas de wifi chez moi et j’utilise très peu un téléphone portable. Mais il y a des personnes hypersensibles qui vivent un calvaire en présence de ces ondes et qui elles n’ont pas le choix, elles doivent à tout prix éviter de s’exposer. Dans 20 ans, il est fort probable qu’on constatera qu’en fait elles ont eu beaucoup de chance de le faire ..

    • Arnaud dit :

      Bonjour,
      Il faut juste apprendre à vivre avec son temps. Je n’ai pas contredit ce que les ondes peuvent générer sur la santé (encore que, certaines études restent encore à prouver). Hélas, ce n’est pas la mise en place de compteurs qui changera notre mode de vie. Comme je l’ai dit, il faudrait presque revenir à un temps (celui que vous décrivez) qui serait totalement incompatible avec la vie que nous menons actuellement. La technologie est difficilement évitable de nos jours.
      Pour ce qui concerne l’amiante, on pouvait s’en passer je pense… et personne ou presque ne le savait. L’amiante était présente même dans les colles de faïence de l’époque. A l’heure actuelle, se passer d’internet et de téléphone portable, oui c’est revenir à une vie de caverne… mais si vous voulez légiférer et partir dans tous les sens, commencez alors à parler de la cigarette … on sait que c’est dangereux et pourtant … Vous oubliez de parler des personnes qui vivent à proximité de lignes HT aussi … Quant aux enfants et les femmes enceintes, ils sont encore plus connectés que jamais… La liste est longue, bon courage.

      • christophe dit :

        il faudrait ajouter que toute machine électrique possédant un moteur un transformateur …. émet des ondes électromagnétiques et là une machine a laver n’est qu’un exemple …

  5. Philippe TARDIEU dit :

    Il n’y a jamais eut de relevé fait quelque agent que ce soit chez moi. Il faut savoir que l’on a le choix de donner son relevé par internet, par courrier ou par téléphone. L’économie je la fait déjà! Pas besoin de tous vos bidules à la con!
    Bill

  6. Claire dit :

    @Arnaud, il faut vivre avec son temps, certes, et ne pas s’effrayer de tout, comme nos ancêtres qui craignait que le cerveau ne souffre de la vitesse dans les premiers trains. Cependant, pour l’amiante, je me permets de vous dire qu' »on » l’a su très tôt. Le scandale n’est pas que l’amiante soit mauvaise pour la santé, mais que les industriels du secteur aient refusé d’admettre les données sanitaires.
    Permettez-moi de vous renvoyer aux travaux de la CRIIREM. Cdt

  7. Paul dit :

    Le dernier rapport du CRIIREM (7/02/201/)est étrange:
    -il dit que le rapport de l’ANSES est incomplet, car il ne parle pas des rayonnements 50Hz. Nous sommes entourés de fils et d’appareils, d’ampoules etc qui tous rayonnent en 50Hz, et je ne vois pas en quoi Le compteur Linky serait pire. Il paraît que les anciens compteurs étaient métalliques et rayonnaient moins: c’est vrai pour les « compteurs bleus »…ou noirs, très anciens, pas pour les gris électroniques, généralisés depuis 20 ans qui sont en plastique.
    -Il dit que le rapport ne parle pas de l’ERL: c’est exact, mais cet émetteur radio est optionnel, payant et intéressera peu d’usagers qui seront de toutes façons volontaires.
    -ce rapport, curieusement, ne parle plus des dangers du CPL G3: sans doute se sont-il aperçus du ridicule de leurs précédentes critiques. Ce protocole utilise les grandes ondes (100 kHz…)qui ont la propriété de nécessiter une très grande puissance pour émettre (voir les émetteurs de Radio-France). En conséquence, la critique disant que le réseau domestique entier est transformé en antenne ne tient plus, les niveaux relevés étant très faibles. Ce serait le cas avec les CPL « domestiques » qui fonctionnent sur des porteuses de 3 à 5 MHz.

  8. blob dit :

    Marrant le risque sanitaire majeur n’est absolument pas mis en avant.
    Après le WIFI,la téléphonie HD, on rajoute du Linky, si après ça vous n’avez toujours pas un cancer, je vais commencer à être croyant.
    Mais bon, c’est comme les aliments sans nutriments, c’est le progrès, faut l’accepter. Enfin non.

  9. fifi07 dit :

    Bonjour. Déjà, ce compteur comptabilise l’électricité réactive et non active, comme actuellement. Donc 10 à 15% plus cher. Ensuite EDF repercute son cout de déploiement sur les diverses taxes de leur factures, message interne de EDF.Les fréquences qu’il dégage ont rien à voir avec le tel portable.Sa fréquence de 2500 gHz est sur tout les fils de la maison. Donc c’est toute votre maison qui devient émetteur de longues ondes. Très nocif.Pourquoi les relais téléphoniques sont à plus de 150m des maison, et pas les linky?

  10. phil decuivre dit :

    bonjour,
    UFC Que Choisir a écrit un article sulfureux sur Linky, à savoir que cette revue est indépendante.
    ERDF ne va pas créer d’emploi pour la pose de ces compteurs puisque tout est sous traité à des entreprises extérieures.
    le personnel de ces entreprises est formé à la « va vite » et les litiges sont nombreux.
    Linky (compteur intelligent ????) est sensé renseigner l’occupant sur sa consommation en temps réel, lorsqu’on sait que ces compteurs sont remplacés en lieu et place et que l’ancien est installé à l’extérieur…… ca laisse rêveur !

    Linky a une épaisseur plus importante que les compteurs électroniques, il est impossible de refermer les coffrets !

    De nombreuses communes se sont opposées à ces compteurs, comme quoi il y a encore du boulot et tout ne sera pas terminé dans les temps
    cdlt

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.