La prise de terre … Kézako ?

Toute installation électrique, domestique ou industrielle, doit être pourvue d’une prise de terre. A quoi sert-elle ? Comment et dans quelles conditions faut-il la réaliser ?

 

Fil de terre

La prise de terre est un élément important en matière de sécurité. Elle permet de créer une partie conductrice incorporée dans le sol en contact électrique avec la terre. Ce qui a pour but de constituer un réseau de protection sur lequel tous les récepteurs électriques d’une installation devront être raccordés. Voici les deux principales raisons de son existence:

 

La protection des personnes contre l’électrocution:

Si vous branchez un appareil défectueux (présentant un défaut d’isolement) sans le savoir, le courant de défaut transitera dans votre corps si vous touchez la carcasse métallique de cet appareil. C’est ce que l’on appelle un contact indirect. Pour éviter que cette triste situation n’arrive, il est obligatoire de raccorder à la terre les appareils électriques de classe 1 (qui présentent généralement une enveloppe métallique). En effet, le courant de défaut pré-cité sera directement routé vers la terre et retournera à la source. Le tout, sans passer dans votre organisme ! Elle est pas belle, la vie ?

La prise de terre est donc indispensable ! De plus, elle doit être associée à un dispositif différentiel afin d’assurer une coupure automatique de l’alimentation électrique.

 

Protection des biens contre les surtensions d’origine atmosphérique:

La foudre peut provoquer des surtensions graves par effet direct ou indirect: si elle tombe sur une habitation, l’effet est direct. Si elle tombe à proximité, il est indirect. L’onde de choc génère des valeurs de tension et de courant qui peuvent endommager vos matériels électriques. Des dispositifs spéciaux tels le parafoudre ou le paratonnerre doivent compléter le réseau de mise à la terre dans les régions subissant le plus d’impacts de foudre.

En conséquence, la réalisation d’une bonne prise de terre est conditionnée par plusieurs critères. La valeur de la résistance de la prise de terre est importante (normative), ainsi que le type de terrain sur lequel elle est créée (ces deux notions importante feront l’objet d’un prochain article).

 

Il existe deux types principaux de réalisation:

  1. La boucle à fond de fouille: Il s’agit d’incorporer dans les fouilles d’une construction (fondations) un conducteur en cuivre nu (25mm²) faisant généralement le tour du bâtiment, telle une boucle. Cette boucle est coulée dans le béton de propreté des fondations. Il existe une méthode dérivée qui consiste à enfouir un conducteur en tranchée horizontale lors du passage d’une alimentation électrique enterrée.  Néanmoins, la boucle à fond de fouille reste la méthode la plus efficace pour obtenir une valeur de résistance très correcte.
  2. Le piquet de terre: comme son nom l’indique, cette méthode consiste à planter un ou plusieurs piquets en acier galvanisé dans la terre profonde (2m) afin de rechercher une valeur de résistance optimale. Ils sont généralement installés dans le sous-sol afin de ne pas dépendre des conditions climatiques qui pourraient influencer la valeur ohmique de la prise de terre.
Taggé , , , , , , , , .Mettre en favori le Permaliens.

13 réponses à La prise de terre … Kézako ?

  1. Christian dit :

    Bonjour
    J’ai une toute petite question : « Comment savoir si une prise de terre est opérationnelle ». Doit on faire intervenir un électritien ou peut on le vérifier soit même.
    Cordialement

    • Arnaud dit :

      Bonjour Christian,
      Afin de mesurer correctement une prise de terre, il convient de réaliser la mesure barrette ouverte, installation hors tension et à l’aide d’un téllurohmètre (méthode des 62% avec les trois piquets). En effet, cette mesure est la plus significative et elle permet de s’affranchir des prises de terre de « fait » (canalisations d’eau ou gaz enterrées, connectées à la liaison équipotentielle principale de l’installation), surtout si la prise de terre est réalisée avec un piquet.
      Aussi, la méthode de mesure de la résistance de boucle peut-être employée, barrette fermée et elle vous donnera une valeur par excès (qui ira dans le sens de la sécurité).
      A moins que vous ne sachiez réaliser ces deux types de mesure et que vous ayez les appareils nécessaires, je vous conseille de faire appel à un électricien ou un diagnostiqueur immobilier.

      Bien à vous,

    • ateib souleymane mahamat dit :

      bonjour,comment je peut déterminer le niveau de protection contreles risques d’électrocution dansune habitation?

  2. Lhuillier dit :

    Que faire pour obtenir l’attestation de conformité du consuel, quand on arrive pas a obtenir une valeur de resistance de la prise de terre inferieure à 100 ohms malgrè 100 m de cuivre nu de 25 mm2 enterrés dans le sol (sol constitué de sable de roche : sol d’un ancien glacier Vosgiens)

    • Arnaud dit :

      Bonjour,
      Lorsque la valeur de la prise de terre, même après essai d’amélioration, reste supérieure à 100 ohms, il faut mettre un dispositif différentiel inférieur à 500 mA et ce directement après le disjoncteur de branchement. Si la valeur de votre prise de terre n’excède pas 167 ohms, vous pouvez mettre un 300mA. Le mieux est de placer un 30mA et vous serez tranquille. Le consuel ne peut qu’approuver.
      Cdt.

      • Lhuillier dit :

        Merci pour votre réponse, donc il suffit que je pose par exemple un Disjoncteur différentiel de protection – BACO – diff 30 mA – sélectif – 2P – 63 A juste après le DB 30/45/60 500 mA S fournit par EDF qui est situé dans le deuxième coffret car je suis branché en type 2 (environ 50 m)

        Caractéristiques générales
        •Disjoncteurs bipolaires
        •Disjoncteurs différentiels réglables BACO de protection des travailleurs Conformes à la norme NF EN 61009-1 Répondent aux exigences du décret du 14 novembre 1988 sur la protection des travailleurs Différentiel instantané Plombables
        •230 V~ – courbe C

        Caractéristiques produit
        •Différentiels 30 mA
        •Intensité nominale : 63 A
        •I réglable : 32/40/50/63 (A)

        • Arnaud dit :

          Bonjour,
          La parade consiste à placer un interrupteur différentiel 30mA de calibre 63A (par exemple) directement en aval de votre disjoncteur de branchement (2ème coffret). Je pense que cela vous coûtera moins cher que de racheter un BACO. Vous pouvez placer ce dispositif en tête de votre tableau électrique situé dans votre habitation. Seule condition: assurez-vous que la liaison entre votre 2ème coffret et votre tableau soit constitué en câble U1000 R2V (classe II) et qu’aucun autre repiquage ne soit réalisé depuis cette liaison.
          Cdt,

          • Lhuillier dit :

            Je vous remercie pour votre réponse, cependant ne suis je pas obligé de mettre un disjoncteur differentiel dans ma maison utilisé comme moyen de coupure général donc pour synthetiser mon compteur + disjoncteur de branchement 30/45/60 500 mA d’ERDF dans le coffret ERDF + 52 m de cable u 1000 R2V 2x 35 mm2 qui relie mon disjoncteur differentiel 500 mA S situé dans ma maison placé sur son support dans la GTL+ 50 cm de cable U1000 R2V 2 x 16 mm2 qui rentre dans mon tableau électrique directement sur un ID 30 mA 63 A qui alimente ensuite mes borniers du tableau et ensuite à chaque ligne j’ ai mes ID 30mA 40 A type A et AC selon le cas

          • Arnaud dit :

            Bonjour,
            Votre plan de protection semble correct.
            Voici un autre exemple:
            -Le disjoncteur de branchement 500mA type S dans le coffret en limite de propriété;
            -un interrupteur 2P 63A de sensibilité 300mA (si votre prise de terre n’excède pas 167 ohms) placé en tête;
            -Interrupteurs 30mA en tête de chaque groupe de circuits divisionnaires (types A et AC).
            Cdt,

  3. Tarek dit :

    Bonjour,
    Dans notre installation électrique, lorsque je mesure la prise de terre avec la méthode des trois piquets, je trouve 10 ohm (barrette ouverte), alors que lorsque je fait la mesure avec la méthode de boucle (barrette fermée) j’obtiens 180 ohm. A votre avis ou est le problème ?

  4. Anicet dit :

    Quelle est la duree de vie d’une prise de terre?

  5. Tchopou njiti Rene dit :

    bonjour
    j’ai vue certaine personne en réalisant une prise de terre utilise le sel de cuisine et le charbon. je ne comprend pas pourquoi…

    • Arnaud dit :

      Bonjour,
      Cette pratique n’est pas recommandable.Elle aurait pour effet d’améliorer la conductivité de la prise de terre… un truc de bricoleur du dimanche, qui peut devenir dangereux car les résultats peuvent être faussés dans le temps. Rien ne remplace une boucle à fond de fouille correctement enfouie, cette dernière garantit une valeur stable et perenne de la résistance de prise de terre.
      Cdt,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.